L’amour et le bonheur

 24 avril 2012

Un des plus grand secrets du bonheur c’est l’amour. Mais pas toujours comme on l’entend.

Lorsqu’on parle d’amour dans notre monde d’aujourd’hui, les gens pensent souvent à l’amour dans un couple. Mais ce n’est qu’une partie de l’amour. Ici quand je parle d’amour, je parle de l’Amour avec un grand A. C’est parfois ce qu’on appelle aussi l’amour universel ou amour Agapé. Celui qui est en dehors de l’attachement.

Cette amour là peut être aussi bien pour la personne avec qui vous vivez, que pour vos parents, vos amis, vos collègues, la nature, les animaux, les objets même.

Un jour, j’ai interrogé une femme qui me semblait particulièrement heureuse sur les raisons de son bonheur. Voici ce qu’elle m’a répondu :

«Je suis heureuse de venir travailler ici, car j’aime mes collègues, j’aime cette entreprise, j’aime mon travail.»

Et chez vous, êtes vous aussi heureuse ?

«Oui car j’aime mon mari, mes enfants. J’aime ma maison et mes voisins. J’aime les activités que je fais.»

Elle était pleinement heureuse car elle aimait tout ce qu’il y avait dans sa vie. Aussi bien ses collègues de travail, que son entreprise, que son mari, que ses enfants etc… Lorsque nous aimons tout ce qu’il y a autour de nous, nous ne pouvons être qu’heureux.

C’est imparable, si vous aimez toutes les personnes qui vous entourent et toutes les activités que vous faîtes, vous ne pouvez qu’être heureux.

Le manque de bonheur est souvent lié à un manque d’amour. Pas l’amour qu’on vous donne, mais celui que vous ressentez, vous !

On peut vous donner beaucoup d’amour, mais si vous ne ressentez pas dans votre coeur cet amour, il ne se passera rien pour vous.

 

 

US

5 Commentaires

  1. Béatrice
    |

    bonjour à tous le monde, cette histoire de cette femme qui aime tout fait beaucoup de bien quand on l’a lit. Maintenant à travers l’enseignement spirituel que je poursuis avec principalement des livres. Je suis devenue sensible et davantage apte à voir et recevoir l’amour, l’amour inconditionnel comme tu dis Fred l’amour universel. D’ailleurs, je comprends très bien cette femme car moi aussi maintenant j’apprends à aimer les objets, animaux,plantes et êtres humains simplement parce qu’ils sont. Avant, je confondais attachement et amour, ce que beaucoup de personnes font, je crois.
    Quand, on a peur de perdre soit en étant quittés, soit par la mort. C’est de l’attachement et non de l’amour. Car je l’ais maintenant compris, l’amour ne peut rien gagné ni perdre.

  2. Corinne
    |

    L’amour est un sentiment très complexe (selon moi). Il devrait débuter par le « simple » fait de s’aimer soi-même et, c’est une chose qui m’est très difficile,voire impossible, c’est pour cette raison que je le trouve complexe.
    Après, j’ai trouvé un dérivatif comme les fleurs,le chien que je viens d’acheter.
    J’ai suivi la formation le week end dernier sur la confiance en soi, si j’avais plus confiance en moi, je pense que je parviendrais à m’aimer (même si je reconnais avoir fait des progrès ces derniers mois ! )
    En fait, il faudrait travailler sur soi-même 25 h / 24.
    Je pense qu’il ne peut pas y avoir de bonheur sans l’amour…
    Si j’étais encore à l’école, je pense que j’aurais comme appréciation :  » en progrès mais, peut mieux faire  » alors, je vais travailler un peu plus si je veux arriver à quelque chose !!!
    Dommage que Limoges soit si loin, je serais bien venue.

    • fred
      |

      On peut toujours mieux faire. En même temps il est important de voir aussi les progrès.
      En fin d’année je ferais une conférence – atelier sur Limoges sur le bonheur et surement à suivre un weekend. Ceci est en cours. Franck t’en diras plus bientôt.

  3. Corinne
    |

    Tu vois, c’est déjà énorme que je parvienne à reconnaître avoir fait des progrès. Ce sont peut-être les derniers morceaux du chemin qui sont les plus difficiles à parcourir mais, cela ne me décourage pas ; alors, j’essaie (je sais, essayer ne veut rien dire ! ). La lecture de « L’Alchimiste » de P. Coelho m’a déjà beaucoup fait avancer donc, je ne vois pas pourquoi je n’y arriverais pas.
    Je m’inscris à ton atelier et au week end qui suivra.
    Je vais me répéter mais, la meilleure chose qui me soit arrivée est d’avoir croisé vos chemins à toi et à Franck en un mot, d’avoir rencontré, découvert et accepté ce mot qui fait si peur : l’hypnose.

  4. londonozlunivers
    |

    Merci pour cette touchante petite histoire.
    Je connais moi-même parfois cette phase où, j’aime tout le monde, et tout ce qu’il y a autour de moi, et où j’accueille tout ce qui m’arrive…
    Le train est en retard? Pas grave, je suis heureuse, je suis en vie, il y a bien pire!
    Mon voisin ne me dit pas bonjour? Pas grave, je ne vais pas en faire toute une histoire et gâcher ma bonne humeur à cause d’une personne qui est tout ailleurs dans ses pensées!
    Mes colocataires me prennent mes produits alimentaires et de beauté sans me demander? Je trouve ça grave mais je me contrôle, et puis je suis heureuse car j’ai décidé que j’allais bientôt partir.
    En fait, c’est pas si facile de tout accepter positivement, mais je dirais que tout repose sur ma façon de penser, le temps que j’accorde à ma pensée, et ce que je fais de ma pensée.

Laisser un Commentaire

Error! This email is not valid.