Est-ce que l’argent rend heureux ?

 25 janvier 2012

L’adage «l’argent ne fait pas le bonheur» est pourtant connu. Mais peu d’entre nous y croit vraiment.

Et son complément qu’on entend souvent à sa suite : «mais il y contribue» vient remettre en cause la première partie. Et une majorité des gens ne retient et ne croit qu’à la dernière partie.

Résultat : en associant l’argent au bonheur, le plus « grand » rêve qu’ont de nombreuses personnes de notre société est d’être riche. Et comme le moyen le plus rapide et sans effort est de gagner au loto, alors ça devient le rêve idéal.

Pourtant une étude intéressante a été menée aux Etats Unis. Une étude portant sur les gagnants de la loterie nationale et le bonheur. Ses conclusions sont claires et précises. Lorsque les personnes gagnent à la loterie nationale, elles sont la plupart du temps très, très heureuses.

Mais, cet « état de grâce » ne dure en moyenne que 6 mois.

Ensuite, elles retrouvent le même niveau de bonheur qu’auparavant. C’est à dire que si elles étaient au niveau 3 sur une échelle de 10 sur le bonheur, avant de gagner, elles reviennent à ce niveau là, environ 6 mois après. Exactement le même. Ni plus, ni moins. Peut être que ça vous étonne, pourtant les chiffres sont formels.

En même temps, si vous regardez les personnes riches et célèbres dont vous pouvez entendre parler dans les médias. Est-ce qu’elles ont l’air si heureuses que ça ?

Il y a plein d’exemples très connus de personnes riches, ayant eu du succès et des fans par milliers, qui étaient malheureuses : Elvis Presley, Edith Piaf, Maryline Monroe, Dalida, Mickael Jackson etc….

Il y a en a plein aussi parmi les artistes ou personnes connues en ce moment : Muriel Robin, Benoit Poelvoorde, Gérard Depardieu, Jean Luc Delarue etc…

De même, il y a des personnes qui sont pauvres (par rapport à nos conditions de vie) et qui sont plus heureuses que nous. Alors ? Comment font elles ? Qu’est ce qui les rend heureuses, si ce n’est pas l’argent ?

Allez en Afrique ou dans certains pays asiatiques où vous verrez des gens qui matériellement n’ont presque rien et qui ont un grand sourire sur le visage et qui prennent plaisir à vivre.

Si vraiment le bonheur était proportionnel à ce que nous possédons, ces exemples là ne seraient tout simplement pas possibles, non ?

Alors, est-ce que le bonheur dépend de ce qu’on possède ?

Non, et des cas concrets nous prouvent que c’est faux.

Ces exemples réels montrent clairement que la règle : «plus on en a, plus on est heureux» est fausse.

Servez vous des expériences de tous ces grands artistes cités plus haut. Ils avaient l’argent, le succès et recevaient l’amour de milliers de personnes. Et pourtant ils étaient malheureux.

En même temps, je ne fais pas l’apologie de la pauvreté pour autant. Car ce n’est pas non plus le fait d’être pauvre qui rend heureux.

En fait, le bonheur ne dépend pas de vos conditions de vie, mais de ce que vous pensez de votre situation !

La clé du bonheur est dans votre pensée.

US

4 Commentaires

  1. Corinne
    |

    J’ai dit à ma prof d’anglais en Terminale que pour moi, le bonheur n’était pas d’avoir un maximum d’argent mais, d’avoir des amis. Cela m’a valu sur mon livret scolaire du bac « aussi nul à l’oral qu’à l’écrit », j’ai donc été collée. Même si cela peut paraître tout à fait utopiste, 28 ans plus tard, je n’ai pas changé d’avis. Je suis convaincue qu’il y a une chose que l’on ne peut pas acheter avec de l’argent, ce sont les sentiments sincères. C’est vrai, mintenant, l’idéal serait d’avoir les deux, j’en conviens… mais, j’ai encore quelques années à vivre ! L’avantage maintenant, c’est que j’ai encore eu confirmation il y a quelque temps que mon niveau d’anglais était bon ou tout au moins, pas nul.

  2. Fred (l'autre)
    |

    en associant l’argent et le bonheur ? on ne confondrait pas bonheur et confort ?

  3. béatrice
    |

    bonjour à tous, en effet, je crois que les exemples cités plus haut demontrent bien que l’argent ne fait pas le bonheur. Il n’est pas nécessaire d’en avoir pour être heureux. Le bonheur est, je crois, un état d’être. Mais comme disait Gandhi (je crois que c’était lui)  » la misère est la plus grande des tortures ». En effet, quand on lutte pour la survie, quand on a pas d’argent qui permet de se nourrir,on a pas le loisir de se demander si on est heureux ou pas ? Cela devient un luxe.

  4. Patricia@attention bonheur possible
    |

    Il est vrai qu’il n’est pas nécessaire d’être riche pour être heureux, les études en psychologie positive ont montrées qu’à partir du moment ou les besoins de base sont satisfaits (un toit, à manger, de l’affection)le bonheur est possible et de nombreuses personnes savent et vivent cela.
    Si l’on ne sait pas être heureux avec ce que l’on a, avoir beaucoup d’argent ne va pas changer les choses et nous rendre plus heureux : nous ne saurons pas davantage apprécier ce que la vie nous offre.
    Par contre si l’on est heureux avec peu, je pense que la liberté financière peut être la cerise sur le gateau.

Laisser un Commentaire

Error! This email is not valid.