L’estime de soi : un facteur essentiel de réussite dans la vie

 16 janvier 2014

Estimez-vous à votre juste valeurestime_de_soi

L’estime de soi est un facteur essentiel de réussite dans la vie. On n’obtient de succès qu’en étant fier de ce qu’on entreprend. Malheureusement, trop d’hommes et de femmes se sous-estiment cruellement, se refusant ainsi à l’épanouissement.
Analysons ce problème social d’un peu plus près.

Qu’est ce que l’estime de soi ?

Premièrement, ce que vous valez réellement n’a rien à voir avec votre estime de vous-même. Votre estime de vous-même, c’est ce que vous pensez être : mentalement, physiquement, socialement.
Penser qu’on est bête ou intelligent, beau ou laid, capable ou non d’entreprendre telle et telle chose. C’est le jugement porté à soi même sur les choses subjectives de la vie. Il ne s’agit pas d’une définition impartiale de ce qu’on est, mais de la façon dont on s’apprécie.
De ce point de vue, une bonne estime de soi pourrait sembler accessoire.
Et pourtant ! c’est un facteur déterminant dans tout ce que vous entreprendrez, aussi bien seul qu’en société.
Malheureusement, tant de gens ont, pour quelque raison, un manque notable de confiance en eux et d’estime pour eux-mêmes.

Les causes de tout ça ?

Il faut tout d’abord rechercher les sources de ce problème. La plupart du temps, une mauvaise estime de soi remonte à l’enfance.
Il est possible qu’on vous ai blessé à cette époque, en vous disant que vous n’étiez pas assez bon dans tel ou tel domaine, pas capable de réaliser telle ou telle chose.
Les parents, comme les professeurs, ne réalisent pas toujours l’importance des propos portés aux enfants et l’impact qu’ils auront durant tout leur développement.
L’adolescence peut aussi être l’une des sources du problème. Pour beaucoup, c’est une période difficile.
La puberté transforme les corps et les mieux gâtés à cette période ne manquent pas de cruauté envers les autres. Une frustration se développe alors intérieurement, et on finit pas penser que les autres ont raison, qu’on est en quelque sorte faible, inférieur.
Quand bien même les esprits et les corps changent après l’adolescence, les douleurs subies restent souvent encrées en nous, pour dégénérer en une faible estime de soi.

Est-ce vraiment un problème ?

Certains admettent ne pas avoir une bonne estime d’eux même, et ne font pour autant rien pour changer la situation, pensant que « ce n’est pas si important… »
Grave erreur ! C’est d’une importance capitale, et ce pour deux raisons.

Premièrement, si vous ne croyiez pas en vous, vous n’oserez pas. Vous ne tenterez pas. Vous êtes largement capable, et pourtant vous resterez là, à vous dire « si j’échouais ce serait terrible… »

Estime de soi humour

Non, ça ne serait pas terrible, l’échec est une expérience extrêmement enrichissante.Un manque d’estime de soi est directement lié à une peur de l’échec. Si vous osiez, vous verriez que vous valez cent fois plus que vous ne pouvez l’imaginer.
De ce fait, vous vous fermez des dizaines de portes, vous refusez sans vous en apercevoir les opportunités qui s’offrent à vous, aussi bien sur le plan professionnel que relationnel.

Deuxièmement, les autres vous voient comme vous vous voyez. Si vous n’avez aucune estime pour vous même, et que vous décrivez votre boulot comme « la corvée quotidienne », c’est ce que les gens en retiendront. Si vous le décrivez en revanche comme une expérience passionnante à vivre au jour le jour, c’est beaucoup plus attrayant.
Et ceci est valable pour tout : comment vous vous trouvez physiquement, mentalement, etc.

Peut-on s’en sortir ?

Évidemment, je ne vous parlerais pas de tout cela s’il n’y avait aucune échappatoire. Vous pouvez rehausser nettement votre estime de vous même, avec un peu de motivation, et en suivant un plan assez simple.
Commencez par vous accepter. Prenez une feuille et un stylo s’il le faut. Écrivez tout ce qu’il y a d’objectif à dire sur vous. « Brun, 1m75, 37 ans, 70kg, pratique telles activités, tel travail… »

estime-de-soi masque Amusez vous à faire pareil pour un ami à vous (ou, le cas échéant, n’importe qui).
Oui, comme vous pouvez le voir, sur le papier, les autres ne valent pas mieux que vous ! 

Acceptez ce que vous êtes, vous en valez la peine. L’étape suivante sera de vous assumer. Cela signifie oser. Osez cette petite robe puisqu’on vous dit qu’elle vous va si bien, osez vous inscrire à ce club de photo qui vous a toujours fait rêver. La vie n’est qu’une succession de choix, et le bon est toujours celui de l’audace.
Soyez vous même, ne changez pas votre comportement par rapport aux autres, simplement par rapport à vous. Vous devez vous respecter.
Finalement, vous devriez commencer à vous trouver certains traits, physiques ou de caractères, assez positifs et dont vous êtes fiers. C’est le début d’une bonne estime de soi !

 

 

Avez-vous l’impression d’avoir une bonne estime de vous ?

Indiquez dans la zone commentaire plus bas ce que vous en pensez.

 

US

7 Commentaires

  1. florence
    |

    Bonsoir Monsieur Frédéric Langourieux

    non je n ‘ai aucune estime de moi ni confiance en moi tant au niveau physique, ni professionnel en tout.
    démoli depuis ma plus petite enfance, puis à l’adolescence, puis dans le monde du travail, puis familial ….
    au fils des années j’ai une carapace qui s’est formée et je n arrive pas à en sortir tellement elle est épaisse, dès que je gravis deux marches j’en redescends trois.
    comme vous le savez je vois Franck Marcheix en plus d’une thérapie, je n ‘arrive pas à m’en sortir.
    au jour d’aujourd’hui je n’ai qu une envie c’est partir pour toujours.

  2. Frédéric Langourieux
    |

    Courage Florence. Je sais c’est pas toujours facile lorsqu’on a l’impression de faire du surplace. Mais, par expérience je sais qu’il y a toujours des solutions qui permettent d’améliorer la situation et le bien être.
    C’est par l’action aussi qu’on peut changer son estime de soi et sa confiance en soi. J’en parlerai largement dans l’atelier sur l’estime de soi qui aura lieu le 31 janvier 2014.

  3. |

    Hello Fred,
    J’ai une super estime de moi aujourd’hui car j’ai mené une action qui m’a fait faire un bon en avant ! Enfin, pas qu’une ! Mais celle là est balaise pour moi ! Aujourd’hui j’ai gagné un procès contre la société POWEO qui me devait de l’argent depuis octobre 2010 ! Pour l’honneur et non pas pour l’argent, j’ai fait cette action, pour tous les petits qui ne disent jamais rien à ces grosses sociétés qui se remplissent les poches au détriment du pauv’ gars qui n’y connait rien ! Et j’ai gagné 1700 € ! Je suis super fière d’avoir été jusqu’au bout et sans obligation de résultat en plus !!! Tout cela pour confirmer ce que tu dis, passer à l’action, c’est très puissant en terme d’estime de soi et ça fait monter le curseur d’un coup ! Alors, dépassez vos peurs pour passer à l’action et ainsi vous aimez vous même…

    • Frédéric Langourieux
      |

      Merci pour ce commentaire Laure qui illustre bien les avantages de passer à l’action dans la montée de l’estime de soi.

  4. |

    Bonjour Frédéric,
    Je peux dire aujourd’hui que j’ai une bonne estime de moi, mais ça n’a pas toujours été le cas et cela depuis l’enfance ! J’ai toujours eu l’impression de ne pas en faire assez et de ne pas être assez ! Pas digne d’être aimé en fait ! Mais petit à petit grâce au travail intérieur et à quelques rencontres exceptionnelles, j’ai découvert ma véritable valeur et j’en suis extrêmement reconnaissant car ma vie n’est plus du tout la même !
    Un grand Merci Frédéric pour cet article qui expose clairement à la fois les causes et les conséquences de ce handicap, c’est toujours bon d’y voir encore plus clair !
    Merci également pour ta contribution à mon mieux-être.
    Eric

  5. |

    Bonjour à tous,
    Le manque d’estime de soi ou de confiance en soi, c’est avant tout une méconnaissance de soi, de ses valeurs, de ces capacités, de son potentiel.
    Je vous propose un exercice qui est très puissant : prenez une feuille de papier et noter tout ce que vous avez fait de bien depuis votre enfance (apprendre à faire du vélo, apprendre à lire, obtenir un diplôme, avoir des enfants, entretenir son jardin, etc). Vous inscrivez sur votre feuille vraiment tout, tout, tout ce qui vous vient à l’esprit, ce dont vous êtes fier. Cette feuille, gardez-la près de vous, de façon à pouvoir augmenter votre liste au fur et à mesure que les souvenirs vous viennent. Et, lorsque vous avez un doute sur vous-même ou vos capacités, relisez ce qui est inscrit sur votre feuille, et ça ira mieux.
    Ne vous comparez pas aux autres, ne faites pas comme eux, mais faites ce qui est à faire avant tout pour vous-même. Une chose est certaine, vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. Quoique vous fassiez, quelle que soit votre décision, certains apprécieront, d’autres non. Soyez votre seul juge ! Et si vous regardez votre chemin jusqu’à présent, il n’est pas si mal que ça (voir votre liste) !
    Posez-vous aussi la question : « Qu’est-ce qui fait que je ne devrais pas me faire confiance ? »

    • Frédéric Langourieux
      |

      Bonjour Florence,
      Assez d’accord avec ce que vous dites sur la première partie.
      Par contre, à la fin, c’est une très mauvaise question qui va même à l’inverse du but recherché. Si vous focalisez les personnes sur ce qui leur permet d’avoir une mauvaise confiance en eux, ceci ne va certainement pas les aider, car elles vont au contraire renforcer les raisons de ne pas se faire confiance. Et l’effet sera négatif.
      Tout ce sur quoi on se concentre, prend de l’ampleur. C’est une loi du mental indispensable à connaître lorsqu’on veut travailler avec.
      La questions transformée serait : « Qu’est-ce qui fait que je devrais me faire confiance ? »
      Ceci donnerait de bien meilleurs résultats.

Laisser un Commentaire

Error! This email is not valid.