Qu’est-ce que le Bonheur National Brut (B.N.B.) ?

 2 avril 2013

Le Bonheur National Brut

 

C’est le roi du Bhoutan qui a inventé cette notion en 1972.

Le bhoutan est un petit pays de 700 000 habitants, qui se situe entre le Népal et la Chine.

Mais qu’est-ce exactement que la notion de bonheur national brut ? A quoi ça sert ?

Est-ce un bon critère d’analyse de la situation du pays ? Est-ce représentatif du bien être des gens ?

 

 

 

Qu’en pensez-vous ?

 

Exprimez-vous dans un commentaire en bas de cette page !

 

US

7 Commentaires

  1. Béatrice
    |

    bonjour Frédéric, j’ai regardé la vidéo sur le bonheur national brut. Hors, pour moi, le bonheur ne peut pas être estimé. D’abord, pour moi,il n’y a pas de possibilité de comparaison parce qu’il n’y a pas de barème. Il n’est pas lié à ce que l’on a, ce que l’on possède. Bien sûr ce que l’on possède nous amène un certain confort, donc améliore notre bien-être mais n’intervient pas dans le bonheur. Le bonheur est une perception, personnelle. Certains auteurs laissent entendre que le bonheur est un droit inné et qu’il n’est pas besoin de le chercher, il suffit de se libérer des entraves qui l’obscurcissent, je suis maintenant prête à entendre cela

  2. |

    J’adore, facile à lire et pratique…
    +++ de vidéos !
    L’effet météo peut être sans doute amélioré mais j’ai vraiment aimé…
    Félicitations pour cette présentation.

  3. |

    Bonjour et merci pour cette video.
    D’accord le BNB est une échelle de valeur intéressante comme le PNB, mais, individuellement , dans notre vie de chaque jour, notre Bonheur Individuel (BI) ne dépend pas que du BNB; Le BNB ne peut être qu’un facteur intervenant dans le BI. Le Bonheur Individuel est quelque chose que l’on ressent. Il dépend du moment, du vécu passé (des expériences) et du présent. Il dépend surtout de la manière dont chaque individu va se placer par rapport au vécu et aux expériences. Il dépend de notre capacité émotionnelle et la manière de faire face et de voir les choses. Le bonheur est en nous quelque part mais à nous de le créer. On dit de quelqu’un qu’il n’est pas doué pour le bonheur. Serait-ce un DON comme une croyance en Dieu. Quelque chose de subjectif presque de surnaturel:)

  4. |

    Le bonheur national brut est une belle idée mais je ne sais pas si les paramètres pris en compte sont suffisants pour se rendre compte de ce qu’il en est réellement. Peut-être plus dans l’étude de l’université de Lanchester car ils prennent en compte la santé ! Et ça, c’est bien une preuve d’équilibre intérieur !
    Ce serait intéressant de savoir si dans tel pays, en fonction de ce que l’on en sait, les gens sont plus heureux qu’ailleurs ! L’intérêt serait alors, je pense, de chercher ce qui les différencie de nous afin de prendre exemple sur eux et être ainsi plus heureux !!!
    En tout cas, merci pour cette belle vision Frédéric !!!
    A bientôt.
    Eric

  5. |

    Merci beaucoup pour cette vidéo !
    Le PIB ne permet ni de comparer un bonheur ni des pays, mais des économies. La mondialisation oblige a vérifier que notre économie tient la route et qu’elle reste compétitive.
    Définir le bonheur intérieur brut permettrait d’inciter les projets qui encouragent le bonheur des citoyens ; entre deux projets comparables, on pourrait évaluer celui qui apporte le plus aux habitants (faut-il une crèche ou une salle de jeux-vidéos ?).
    De ce fait, je pense qu’il n’est pas forcément nécessaire d’opposer les deux notions mais bien de développer l’utilisation du BIB.

  6. |

    Merci beaucoup pour cette vidéo !
    Le PIB ne permet ni de comparer un bonheur ni des pays, mais des économies. La mondialisation oblige a vérifier que notre économie tient la route et qu’elle reste compétitive.
    Définir le bonheur intérieur brut permettrait d’inciter les projets qui encouragent le bonheur des citoyens ; entre deux projets comparables, on pourrait évaluer celui qui apporte le plus aux habitants (faut-il une crèche ou une salle de jeux-vidéos ?).
    De ce fait, je pense qu’il n’est pas forcément nécessaire d’opposer les deux notions mais bien de développer l’utilisation du BIB…

    • Frédéric Langourieux
      |

      Tout à fait d’accord cet article n’a pas l’intention d’opposer les deux notions, au contraire, c’est d’apporter une autre notion au PIB pour compléter la manière de juger de la situation d’un pays ou, comme vous dites, d’un projet. Actuellement, dans les pays développés, seul le PIB est pris en compte. C’est dommage ! Le BIB est là pour équilibrer un peu les choses et permettre de ne pas oublier que le bien être des habitants d’un pays ne se mesure pas qu’au PIB.

Laisser un Commentaire

Error! This email is not valid.